VOISIN C18 coupé – 12 cylindres | Unique au monde. (1931 / 1938)

Lot 271
500 000 - 800 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 900 000 €

VOISIN C18 coupé – 12 cylindres | Unique au monde. (1931 / 1938)

Le réputé et renommé journaliste, Serge Bellu, un véritable journaliste de l’Automobile, intransigeant et véritable historien, sous-titrait son livre sur Gabriel Voisin : Journal d’un Iconoclaste. Gabriel Voisin est bien un briseur des traditions : Il faut se plonger dans ses deux livres, relatant ses réalisations et sa vie pour cerner cet homme de génie, qui est un des découvreurs et créateurs de la mécanique roulante et volante.
Génie, qui après une exceptionnelle réussite dans l’aviation, révolutionnant la guerre de 14/18 avec ses avions de reconnaissance et bombardiers, passa à la construction automobile. Il va également connaitre la réussite avec au début une production pléthorique, mais le chercheur est là et ses idées d’un autre monde, avec les 12 cylindres, vont le conduire à des problèmes financiers : ses voitures sont trop chères, mais il n’en a cure, recherchant toujours l’exceptionnel.
L’homme des avions et des autos « extra-terrestres » sera l’homme du biscooter, la voiture la plus économique du monde, qui devrait être un exemple pour le monde actuel des villes, alors que l’on construit des « espaces » de plus en plus grands.
Historique
Gabriel VOISIN, toujours en perpétuelle créativité, a une obsession, le moteur 12 cylindres. En 1928, il y a déjà la tentative de record avec la monoplace 12 cylindres, puis avec une 12 cylindres de 11 660cm3, Serge de Kiriloff, André Morel et Louis Leroy battent 10 records du monde de vitesse avec les 4000 kms à 148,817 kms/h et les 30 000 kms à 133,531 kms/h moyennes incroyables quand on connait l’intransigeance du circuit de Montlhéry.
En 1929 Voisin annonce dans son catalogue la 12 cylindres, mais le cout de la voiture ainsi que la crise de 1929 vont rendre cette voiture mort née : les châssis entreposés, furent, lors des faillites et reprises successives de l’usine Voisin, abandonnés et ferraillés. Un exemplaire C18 est cédé aux frères BUCCIALI, exposé au Salon de 1932 avec une création de SAOUTCHIK, qui devient une Bucciali-Voisin ! Elle se trouve actuellement aux Etat Unis. La seconde C18, 12 cylindres se trouverait dans la collection du Roi de Thaïlande.
La 3° 12 cylindres survivante est celle de la collection DREYE ; basée sur un châssis C18, 12 cylindres de 1931
La voiture que nous présentons peut être considérée comme la dernière Voisin. Elle a une carrosserie unique et est une des trois 12 cylindres, finalement réalisées. L’on peut considérer que c’est un monument historique français, espérons qu’un amateur français nous la garde dans l’hexagone, mais c’est outre atlantique que les réalisations de G. Voisin sont le plus considérées !!!...
G. Voisin, certainement avec E. Bugatti sont deux « maitres » de l’Automobile française. Curieusement G. Voisin, critiquait lui-même ses réalisations, et surtout si elles étaient carrossées par Antem, Labourdette même Saoutchik : un véritable iconoclaste ; les courriers écrits de sa main en échange avec M. Dreye, sont instructifs du personnage, il va même à conseiller d’acheter une Citroën DS plutôt qu’une de ses 12 cylindres merveilleuse !
Sa carrosserie coach-coupé est dans la tendance nouvelle, aérodynamique, abandonnant le style caisse haute à pavillon bas. Comme l’unique coupé C30S de 1938 mais avec une merveilleuse esthétique, sa calandre étant mieux positionnée : elle est dans la lignée des BUGATTI 57 GANGLOFF. On peut attribuer sa carrosserie à François SALIOT, le carrossier de Levallois Perret ; avec des caractéristiques bien précises. L’on retrouve le même positionnement de la calandre et du bouclier que sur le cabriolet C15, les volets d’aération du capot, déjà mis sur la monoplace 12 cylindres des records, sont les mêmes que sur la C15.
La tendance sportive « Voisin » se retrouve dans l’habitacle, avec la réalisation « avion » d’un merveilleux tableau de bord ; la commande de boite de vitesse apparente est sublime, tout comme les sièges allégés. Les crans des vitres latérales sont des pièces d’orfèvrerie… dans le pur style Voisin, comme les montants de porte qui sont plus avion que voiture.
Le châssis avec son moteur 12 cylindres est acheté par un passionné d’automobiles, un perfectionniste comme il l’est dans sa profession de bijoutier, en 1938. D’après son descendant, il s’en remet à SALIOT pour la carrosserie et va jusqu’à la minutie de faire retravailler l’arrière de la voiture par son carrossier à Bayeux. On peut penser que M. L.B., après avoir vu la C30S coupé au Salon de l’Auto, a fait réaliser par SALIOT un coupé plus élégant avec l’avant comme le cabriolet réalisé par le même SALIOT, et avec l’arrière comme la C30S mais plus aérodynamique. M. L.B. est mutilé de la grande guerre ou il a perdu une jambe, ce sera son fils qui conduira la voiture. Il conservera cette voiture, peu utilisée en raison de la guerre 39/45 jusqu’à sa mort en 1958. Achetée cette année-là par Alexis Dreye, il tombe en panne 20 kms après son achat !
La voiture est alors remisée de longues années, puis il fait restaurer la mécanique et rafraichir la peinture, cela aux environs de 1975, ce qui explique que le compteur n’indique que 2700 kms : vraisemblablement d’origine vu sa très faible période d’utilisation. Elle fut en effet à l’arrêt lors de la réalisation de la carrosserie, la guerre, l’entreposage de la voiture avant le décès de son premier propriétaire et M. Dreye elle n’a fait que quelques kilomètres : lorsqu’il l’a exposée, elle était amenée sur une remorque.
Une voiture unique, exceptionnelle, du génie G. VOISIN, propriété de deux esthètes de l’automobile, une voiture quasi neuve ! Incroyable.
Depuis 2000, Voisin a gagné 2 fois en 2002 et 2011 le « Best of Show » du concours d’élégance de Peeble Beach, le concours le plus important du monde. Seuls Delage et Mercedes ont eu 2 victoires, précèdant Ferrari, Bugatti ou Duesenberg.

This Voisin C18 V12 might be the last of the breed. It has a unique body and is one of three cars that were completed. Its coach-coupe body was made around 1938, during the « aerodynamic » era. Our C18 is rather similar to the C30S, but it looks more elegant: the front grill has a more coherent position and reminds us of the Bugatti Type 57 bodied by Gangloff. This particular Voisin would have been bodied by François SALIOT in Levallois Perret as we notice some similarities with some of his creations: The front end and the vents on the bonnet are very similar to the Voisin C15 roadster. The interior is typical of the brand, with a sporty aircraft inspired dashboard; the gearbox lever is gorgeous. It also features light seats and the sliding windows are a true jeweller’s craft.
M. L.B., an enthusiast jeweller acquired chassis 40033 around 1938. According to his heir, he entrusted SALIOT to craft the body. The owner then ordered some modification probably inspired by the then new C30S on the back of the car. His coachbuilder in Bayeux made these modifications. M. L.B. was an injured veteran of WW1; therefore his son was driving this Voisin. He stored the car during WW2 and kept it until he passed away in 1958. Alexis DREYE acquired this C18 the same year, and the car broke down after he drove 20 kilometres.
Our Voisin was then stored for many years; the dossier includes many letters between Alexis DREYE and Gabriel VOISIN debating about the car at this time. Around 1975, Alexis DREYE had the engine restored and the paintwork was renewed. Today the odometer reads only 2 700 kilometres that, we believe, is original as the car remained sitting most of its existence: at the coach-builder workshop, during WW2, during its storage until the first owner passed away, and before Alexis DREYE restored it. After the restoration was completed, Alexis DREYE barely used this car that was brought on a trailer every time it appeared in exhibitions.
This car is absolutely stunning. It is a testimony of Gabriel Voisin’s genius, property of two important gentlemen. This Voisin is almost brand new!
Since 2000, Avions Voisin has been awarded two « Best of Show » at the Pebble Beach Concourse of Elegance. Only Delage and Mercedes were able to match this score.
- Une des trois Voisin 12 cylindres connues
- Une carrosserie unique particulièrement élégante
- Une voiture n’ayant connu que deux propriétaires, important dossier
- 2 700 kilomètres au compteur, à priori d’origine

- One of three known Voisin 12 cylinders
- Very elegant and unique body
- Only two owners from new and delivered with an important dossier
- 2 700 kilometres on the odometer, that appear to be original

Mise à prix : 200 000 Euros
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Machoir

SVV FRANCE EXPERTISES ENCHERES - STANISLAS MACHOIR
MAISON DE VENTES AUX ENCHERES - Agrément 2002/384

salon auto
salon auto
Copyrights © FEE - Stanislas Machoïr