Alfa Romeo 6C 1500 Carrosserie par W.C. Atcherley

Lot 53
800 000 - 1 000 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 660 000 €

Alfa Romeo 6C 1500 Carrosserie par W.C. Atcherley





N° Châssis : 02 11 351

N° moteur : 02 11 351

Moteur : 1487 cm3 compresseur 75 cv double arbre

Compresseur : ROOTS

Boîte : 4 rapports

Vitesse : 140 km/h

Freins : Tambours

Poids : 1000 Kgs

Longueur : 382 cm

Empattement : 290 cm



Alfa, née en 1909, connait son véritable essor à partir de la reprise en 1915 par Nicola Romero. Il va se lancer dans la compétition grâce à l’ingénieur Vittorio Jano. Si les succès commencent en 1923/1924, c’est avec la réalisation de la 1500 6C, légère et maniable, étudiée en 1925 mais véritablement lancée en 1927, que va débuter la glorieuse épopée sportive. En juin 1927 c’est le premier succès de la 6C 1500 au circuit de Modène pilotée par Enzo FERRARI ! Aux Mille Miglia 1928 les 6C 1500 atmo décrochent les 7 premières places de la catégorie 1500 cm3 ! Cela en fait la voiture la plus désirée des riches pilotes. La voiture est livrée en châssis nu, aux divers carrossiers comme Touring ou James Young en Angleterre.



Cette 6 C 1500 est vendue châssis nu en Novembre 1928 (23/11/1928) à Geoffrey Summers, gentleman driver industriel, qui va demander à son ami W.C. Atcherley connu lors de la guerre 14/18 de réaliser la carrosserie. Il lui demande probablement de construire une carrosserie pour les Tourist Trophy type Mille Miglia. James FACK, qui a réalisé un ouvrage sur les carrosseries Atcherley nous décrit ainsi notre Alfa Roméo « aussi bien qu’une réalisation de Young ou Corsica, mais mieux faite. Pas tout à fait remarquable comme une Aston mais extrêmement plus jolie » et il l’a noté 9/10. L’on peut considérer cet avis comme parfaitement réaliste puisque les réalisations de W.C. Atcherley ont toujours été raffinées ; une Brough Superior 1936 conçue dans ses ateliers a reçue dernièrement le Grand Prix au concours d’élégance de Greenwich 2016. La famille Summers a d’ailleurs fait réaliser de nombreuses carrosseries sur diverses de leurs voitures Rolls, etc. par Atcherley



William Clive ATCHERLEY (1885-1974)

D’une excellente famille renommée de Birmingham, Clive réalise à partir de son retour de la guerre, des carrosseries pour des Rolls Royce, Hotchkiss, Bentley, Invicta, Minerva et s’associe avec BROUGH pour le design. Pendant la guerre de 14/18 il servit dans les Royal Engineers comme Geoffrey Summers, réalisant des engins explosifs. Il a toujours favorisé la qualité et non la quantité ; ce qui explique la rareté de ses réalisations sur le marché. L’Alfa Roméo 6C 1500 est certainement une de ses plus belles réalisations.



Geoffrey SUMMERS (1891-1972)

Le Baron G.S. est issu d’une importante famille d’industriels et devient le directeur de la firme familiale, fondée en 1822, qui est la plus grande compagnie d’aciérie de Grande Bretagne. La famille Summers était passionnée d’automobiles : le père de Geoffrey eut un accident en 1907 avec sa Rolls Royce Silver Ghost 40/50 ! Geoffrey et son frère Dick courent à Brooklands en TT ou en trial avec des Morris Cowley, Vauxhall, Aston ; l’on comprend donc l’achat de l’Alfa 6C en 1928, dans le but de la compétition comme leur ami Georges Eyston (1897/1979) qui termine 5° au Tourist Trophy du RAC en 1929 sur Alfa Roméo C6 1500. Les frères Summers établissent des comparatifs de vitesse entre leurs différentes voitures, Dick courre le GP de Boulogne, ses amis sont Malcom Campbell et le Comte Zborowski. C’est William dit Bill Summers, le fils de Dick, qui va faire perdurer la passion de son père et de son oncle. Bill va en outre posséder 4 Alfa Roméo : une 1750 4 places ex Wade Palmer ; une 2.3L par Touring ; une 2.6L Castagna coupé et la fameuse Alfa monoplace 2.9L ex scuderia Ferrari, qu’il pilote à Rouen en 1966 avant de la vendre la même année après l’avoir achetée en 1964 (une Alfa identique était estimée 3.8/5 M€, en vente en Février 2017 à Paris)



La voiture présente, 0211351, est normalement et probablement dans son état d’origine. Après la propriété de Geoffrey Summers, la voiture a été remise en service et repeinte dans les années 50 par le docteur Fréderic Wilson, la voiture est partie au Canada avant de revenir en Angleterre puis sur le continent il y a une quarantaine d’années. La voiture est ressurgie de l’oubli voici peu : Aucune restauration carrosserie n’a été effectué elle est donc dans son « jus ». Par contre une totale réfection du moteur et révision du compresseur ont été faits.



This Alfa Romeo 6C 1500 was delivered new as a frame on November 23rd 1928 at Geoffrey Summers, an industrialist and gentleman driver. He asked his friend W.C. Atcherley, met during WW1, to craft the body, probably in order to compete the Tourist Trophy. James FACK, who wrote a book about Atcherley describes the car as « as good as a creation by YOUNG or CORSICA, but better handled. Not as good as an Aston, but much prettier ». He gave it a 9/10. This Alfa Romeo is chassis 0211351 and is most likely in its original condition. After Geoffrey Summers’s ownership, the car was serviced and repainted during the 1950’s by Dr Frédéric Wilson. Then, the car was exported to Canada, before it came back in England and on the continent about 40 years ago. This 6C was found a few years ago. Absolutely no work was performed on the body that wears a delicious patina. Only the engine and the compressor have been completely remade.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Machoir

SVV FRANCE EXPERTISES ENCHERES - STANISLAS MACHOIR
MAISON DE VENTES AUX ENCHERES - Agrément 2002/384

salon auto
salon auto
Copyrights © FEE - Stanislas Machoïr