Lot 212
40 000 - 60 000 €

INVICTA

LOT NON PRÉSENTÉ
BLACK PRINCE - 1948 Drophead Coupé Numéro de série : 105 Moteur 2997cm; 6 cylindres double allumage; BV automatique Puissance : 120 cv. 176 km/h INVICTA fut crée en 1925 par Noël MACKLIN avec Oliver LYLE, le milliardaire tenant le commerce mondial du sucre, et le Duc de Fitzwilliam. Leur but était de créer des automobiles à la fois de grand luxe, sportives et avec des techniques révolutionnaires, rivalisant avec Bentley. Ils utilisèrent les moteurs Meadows qui seront toujours conservés sur les Invicta. Ils se lancèrent dans la compétition automobile, véritable vecteur de publicité surtout dans les années 30. Le succès fut au rendez vous avec les records établis par Violette Cordery, qui gagna le Dewar Trophy et réalisa les records des 5000 miles à Montlhéry en 1926 puis des 30.000 miles à Brooklands. Donald Healey gagne le Rallye de Monte Carlo en 1930, mais l'accident de Sammy Davis à Brooklands ternit l'image de la marque. Une première production cessa vers 1935 et ne repris qu'après la guerre en 1946, pendant laquelle Macklin s'était consacré à l'armement de la Royal Navy, avant d'aborder le projet « Black Prince ». Ce projet fut concrétisé par William Watson et salué par la presse en 1947: la voiture la plus avancée au monde. On suppose que la somme énorme de 100.000£ a été investie dans le développement: Comme à la création de la marque l'idée était de réaliser la voiture la plus performante et la plus luxueuse pour une clientèle hors du commun et aux moyens illimités. Mécaniquement le moteur était un Meadows 3 L avec double allumage à 12 bougies et 3 triple carburateurs SU donnant 120 cv à 176 km/h en pointe. La boite était la première boite de vitesses automatique "Brockhouse Hydrokinetic Turbo Torque Converter". Le châssis recevait des suspensions indépendantes; barres de torsion; freins hydrauliques girling. Recherche suprême: la carrosserie est supportée en sections croisés à la manière de la construction aéronautique; 2 batteries équipent la voiture, l'une pour l'éclairage et l'autre pour le démarrage. Coté luxe, en plus des finitions de sellerie, les sièges sont séparés de par leur structure et montés sur silent blocs. Un système de démarrage et de chauffage est perfectionné pour l'hiver. Des innovations incroyables mais ayant un cout de revient énorme et qui plus est dans le contexte peu favorable financièrement d'après guerre. Le modèle berline à 4 portes était présenté à 3250£ avec les taxes et le cabriolet à 4000£ soit le prix de prés de 3 Jaguar XK 120 cabriolet et plus cher que Bentley ou Rolls. La production était donc pratiquement sans avenir en raison de ce cout phénoménal; Selon les sources diverses 16 Black Prince furent construites entre 1947 et 1949, dont seulement 6 drophead coupe (cabriolet) avec des variantes de finition et 10 berlines et coupés. Invicta devait déposer le bilan et cesser son activité en 1950. Une Invicta Black Prince, similaire au modèle présenté, donc avec marchepieds, compas de capote et diverses finitions spéciales, fut commandée par Jayachamaraja Wodeyar, le maharaja de Mysore. (Jayachamaraja Wodeyar; 1919/1974; fut roi de Mysore de 1940 à 1950, et intégra son pays à la république d'Inde tout en restant gouverneur de Mysore et de Madras. Homme cultivé, ayant fait ses études à Londres, grand mécène des Arts et de la Musique, il était également un grand sportif, cavalier, tennisman à Wimbledon et amateur de voitures de sport comme la Black Prince). La voiture que nous présentons fut elle acquise en Avril 1948 par le milliardaire H.Turner, un des négociant de bois de construction au niveau mondial. La voiture du roi de Mysore serait en Asie; un autre modèle, mais avec une finition moindre est en Australie. Notre voiture ici présente se trouve en état d'origine. Fruit de recherches technologiques incroyables et trop en avance l'Invicta Black Prince, cabriolet, produite à 6 exemplaires, dont 3 ou 4 sont connues (dont une à version de base en mauvais était déjà cotée 20.000£ en 1987 dans Car Value Guide) est une voiture exceptionnelle au même titre qu'une Maybach Zeppelin DS8 par exemple. C'est une pièce maitresse pour un collectionneur de haut niveau, et de par sa rareté une valeur sure au plan mondial. Un grand journal anglais résumait : Fabulous idea but just too expensive. Le luxueux livre "The Maharajas and their magnificent cars" par GAUTAM SEN consacre un chapitre sur la Black Prince. Notre invicta présente une excellente valeur de placement indéniable de par sa rareté et sa technologie unique. Elle pourra être le fleuron d'une collection déjà sérieuse. Une importante documentation sera remise à l'acquéreur, avec les photos de la réfection du moteur qui avait été effectué, diverses factures et courriers d'INVICTA CARS, mais surtout les plans originaux d'époque du moteur et de la boite exceptionnelle de technique de recherches dignes de l'aviation. Nous avions vendu cette voiture en 2011, son acquéreur a commencé sa restauration, stoppée pour une question de santé il la propose à nouveau au marché international.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Machoir

SVV FRANCE EXPERTISES ENCHERES - STANISLAS MACHOIR
MAISON DE VENTES AUX ENCHERES - Agrément 2002/384

salon auto
salon auto
Copyrights © FEE - Stanislas Machoïr